fbpx

Conseils de musculation

Hamburger

Gagnez GRATUITEMENT un livre électronique avec 20 recettes.

Mettez votre e-mail de côté et recevez un e-book avec 20 recettes pour le gain de masse musculaire et la perte de graisse.

X
Accueil > Conseils de musculation > De motivation > Bodybuilding et stéréotypes, comment gérer?

Bodybuilding et stéréotypes, comment gérer?

gym-poulet

Poulet. C'est, sans aucun doute, le le plus gros charabia des académies. Peut-être plus sur l'axe sud-sud-est - ici, dans le nord-est, nous n'avons toujours pas l'habitude d'utiliser ce terme, mais avec Internet, tout finit par devenir si commun et pasteurisé, qu'il est possible d'entendre cela de temps en temps entre les entraînements. Quand je suis entré de plein fouet dans cet univers de musculation, j'ai dû faire face à beaucoup de nouvelles choses, traiter diverses choses qui étaient découvertes à travers de nombreuses lectures de blogs, de magazines, de conversations avec des amis et tout.

gym-poulet

Comme je l'ai mentionné dans mon autre texte ici dans Conseils de musculation (Je veux avoir un corps d'homme, entraîner les jambes comme une petite femme), il y a beaucoup de controverse en musculation. Méthodes, formation, régime, etc. Cependant, il y a aussi beaucoup de préjugés. Et c'est le thème central que j'ai l'intention de décrire dans cet article.

Tout d'abord, passons à la genèse du mot:

Le préjugé (préfixe préfixe et concept) est un «jugement» préconçu, se manifestant généralement sous la forme d'une attitude «discriminatoire» envers des personnes, des lieux ou des traditions considérés comme différents ou «étranges». Cela indique généralement une ignorance péjorative de quelqu'un, ou d'un groupe social, auquel il est différent.

Par conséquent, la porter atteinte à c'est quelque chose qui vient avant même que nous connaissions une certaine personne ou chose. C'est comme, par exemple, des gens qui n'aiment pas manger du jiló sans en avoir jamais goûté de leur vie, simplement parce qu'ils ont entendu dire que c'était mauvais. Cela semble étrange, n'est-ce pas? Et combien de fois ne reproduisons-nous pas cela? Comme chaque blonde est stupide, chaque grosse personne est paresseuse, chaque personne du nord-est est stupide, chaque marombeiro est pompé par diverses absurdités jour après jour.

Nier les préjugés est un discours bas, il existe et doit être affronté de front. Après tout, nous y faisons face quotidiennement. Cela m'a même conduit à des questions que j'ai traversées ces derniers temps. Je suis dans une phase de mon activité physique où les résultats sont, en fait, visibles et les gens - surtout ceux qui ne me voient pas souvent - remarquent et commentent. Et il y a ces questions classiques sur "wow, qu'est-ce que tu prends?", "Wow, hein, ça devient pompé!" et tant de conneries.

Pire encore, un jour, un ami est venu me parler et m'a dit quelque chose comme: «wow, vous aviez l'habitude d'écrire sur tant de choses cool, maintenant vous ne parlez que de musculation», Comme si parler de ce que nous aimons ou parler de musculation était« moins »qu'autre chose. Et encore une fois, nous revenons à la question des préjugés. La grande vérité est que nous devons quotidiennement déshabiller ces idées précédentes, penser comme tout le monde. Un gars que j'admire beaucoup dans le monde de la musculation, le Luiz Fernando Sardinha, a dit une fois dans une vidéo: "dans ma salle de gym, je demande aux gens de laisser de côté leur ego et leurs préjugés. Ici, vous entraînez le maigre, le gras, le tacheté, tout le monde s'entraîne de la même manière et comme il le souhaite. Régate, short court ...«Et je pense que cela doit être l'esprit.

Et encore une fois nous revenons à la question de poulet, Là-haut. Cette saison, comme d'habitude, est celle où une grande partie des gens entrent dans les gymnases pour essayer d'avoir un meilleur corps, beaucoup juste pour l'été prochain, mais d'autres sont «contaminés» par cette dépendance appelée musculation, par cette philosophie de vie. Je l'ai commencé moi-même l'été dernier et je suis toujours là et je n'ai pas l'intention de m'arrêter. Et, au lieu d'encourager les gens à rester dans la salle de sport, je vois de nombreux «faiseurs d'opinion» (blogs, sites Web, pages facebook, vloggers et amateurs de musculation) dans une véritable croisade contre les «poulets d'été».

Ils oublient que beaucoup d'entre eux étaient autrefois des débutants ou des «poulets» et reproduisent simplement un autre préjugé. Je pense que ce type de pensée et de positionnement va exactement à l'encontre de ce qui est l'essence même de la musculation: «Vvous pouvez tout changer dans votre vie, tant que vous avez la force, la foi et la concentration». Et voici mon message, que vous soyez débutant ou non: Arangez-vous pour que cela arrive! Si vous voyez quelqu'un qui commence, aidez-le! Si vous commencez, persistez! Et si vous êtes simplement déjà sur cette voie, continuez! Après tout, le voyage ne se termine jamais.

Article rédigé par un lecteur de Bodybuilding Tips. Thiago Vieira est journaliste, a 23 ans et est un passionné de musculation comme mode de vie.

Avez-vous aimé le contenu? Cliquez sur les étoiles ci-dessous et dites-nous, de 1 à 5, quel est votre score pour ce contenu!

Note moyenne: 4.6
Total des votes: 20

Bodybuilding et stéréotypes, comment gérer?

Articles connexes

Recevez plus d'articles

Gagnez GRATUITEMENT un livre électronique avec 20 recettes.

Mettez votre e-mail de côté et recevez un e-book avec 20 recettes pour le gain de masse musculaire et la perte de graisse.

Avis 10


  1. Artur Gomes dit:

    Mec, ton blog devrait être une condition préalable à l'inscription à n'importe quelle salle de gym! hahahaha

    En fait, je vais dans la même salle tous les jours depuis environ 8 mois et les résultats s'affichent à la vitesse attendue (la graisse est toujours là, mais ça marche…)
    Mais j'ai remarqué, récemment, la façon dont «les autres» me voient dans le gymnase… depuis des semaines maintenant une bonne partie des «marombas» m'a accepté comme carrossier - même si la construction prend plus de temps que le stade Grêmio hahaha -

    En revenant, je trouve qu'il est très "étrange" de mettre huit mois à tout pratiquant d'un sport pour arriver du côté d'un débutant et dire: "Hé, la posture de cet exercice est comme ça, peut-être devriez-vous modifier ceci et cela ..."

    La plupart des préjugés ne sont pas sortis (même si ça craint de voir des gens au "hors gym" dire "Ah, tu prends une bombe maintenant?!" "Ah, ta bite sera petite!" Et d'autres bêtises que gnt écoutez), mais la plupart des préjugés se trouvent à l'intérieur des gymnases ... Et faites attention ... 70% des gens qui disent «poulet», etc. ne s'entraînent pas concentrés, mais continuent à jeter du poids et à penser qu'ils basculent en faisant une série de 5 … 4 répétitions avec un poids exorbitant et une mauvaise posture… C'est l'une des raisons qui décourage beaucoup de débutants… et je me considère toujours comme un débutant!
    Au moins nous avons des endroits comme ce blog pour répondre aux questions, pour "ventiler" et pour lire "choses maromba" sans avoir à supporter que maromba vous appelle un poulet !!! hahahaha

    (même si je pense qu'être un voleur est plus un état d'esprit que la taille d'un bras!)

  2. ygor dit:

    Cher Thiago Vieira a parlé et dit.

  3. Thiago Vieira dit:

    Les gars, tout d'abord, merci pour les commentaires.

    Des critiques à la fois positives et constructives. En fait, les gens, je comprends très bien la question que le «poulet» auquel nous parlons concerne des gens qui ne comprennent pas le même esprit que nous. Qui pense que la musculation donnera des résultats en peu de temps, ou qu'elle donnera les mêmes résultats s'il continue avec la même vie, mangeant la même malbouffe, se remplissant le visage le week-end, etc.

    Le texte, en fait, attire davantage l'attention pour ne pas simplement reproduire ce type de chose au hasard. Comprenez que le véritable esprit de la musculation est dans l'humilité et non dans la fierté.

  4. ygor dit:

    Cher Thiago Vieira, je ne pense pas que vous ayez compris l'expression «poulet d'été». Ce que les blogs et les sites Web veulent critiquer, ce sont ces personnes qui n'entrent dans la salle de sport que quelques mois avant l'été dans le seul but d'obtenir un corps rapidement sans faire les bons mouvements, qui discutent au lieu de s'entraîner sérieusement et cherchent à s'améliorer. le corps et l'esprit. Ce que vous avez dit est juste, tout le monde était du poulet une fois, mais le poulet pour moi ne signifie pas cette personne qui n’a pas encore développé les muscles, mais celle qui agit comme tel.

  5. Emerson dit:

    Vous savez mon ami, les préjugés existent et existeront toujours et des deux côtés. De ceux qui s'entraînent sérieusement contre les entraîneurs d'été et de ceux qui cherchent constamment un résultat. Je commente et essaie toujours d'aider les nouveaux «tricoteurs» et une maxime que j'essaie de mettre sur de telles têtes est: vous ne devez jamais rivaliser avec le collègue d'à côté, vous devez toujours rivaliser avec vous! Si vous avez soulevé 5 kg hier, essayez de soulever 6 kg aujourd'hui et soyez damné si le gars d'à côté lève 50 kg. Chacun à sa place! Et quand il s'agit de s'entraîner à l'extrême et après un certain temps, cela commence à montrer les résultats, c'est ça, s'entraîner, s'entraîner, douleur et plus de douleur, alors n'importe qui apparaît et dit: que prenez-vous? Le gars de la bombe vous tuera! Et ainsi de suite… Mais revenons aux préjugés contre les poulets d'été, dix sur dix restent et regardent là-bas, la plupart des gens sont prêts à prendre des stéroïdes anabolisants sans avoir à s'entraîner, à venir parler sur l'appareil ou à voir les filles, ils manquent de respect au maigre qui essaie vraiment et cherche des résultats concrets et pire encore avec les grosses personnes qui essaient de perdre du poids de façon saine ... Mais ça fait partie sinon même au travail, à l'école et en famille on aime tout le monde, encore moins dans la salle de sport. Reste à entraîner, entraîner et fortifier le corps et purifier l'esprit!

  6. E. Junior dit:

    Très booom! Je quitte la phase «poulet» et je n'ai pas non plus l'intention d'arrêter

  7. Rufus le bûcheron dit:

    Cher, quand nous parlons de poulet, nous ne parlons pas du débutant ou du maigre. On se réfère à la tête faible, au gars qui critique ou juge les marombas (vrais préjugés), ou au gars qui arrive à la salle de gym avec 2 mois de plus pour le carnaval voulant devenir géant, ce qui rend la tâche très difficile pour ceux qui s'entraînent vraiment.

  8. jkl dit:

    J'ai vraiment aimé le message. Cette affaire d'appeler tout le monde poulet est de la merde, il semble que le gars qui appelle les autres poulet est un ronnie de la vie xD

  9. Redd dit:

    Je suis extrêmement heureux de savoir que je ne suis pas le seul à être dérangé par ce préjugé quant à savoir qui s'entraîne à rester avec un corps frais pour l'été ou le carnaval, par exemple.
    Tout est question de choix. Si l'individu est ainsi satisfait, qui suis-je pour juger de son choix? J'ai fait le mien, je m'entraîne sérieusement, j'aide qui je peux et j'aimerais en voir plus chez d'autres personnes au gymnase.
    Partager des connaissances et aider les autres est gratifiant. Les gens sont gênés de devoir attendre et partager des appareils avec ceux qui s'entraînent moins. Cela fait partie de la vie.

    Concentration de force et foi!

  10. Roeds dit:

    Olah !!! J'ai beaucoup aimé quand vous avez dit: "L'essence du bodybuilding: vous pouvez tout changer dans votre vie, tant que vous avez la force, la foi et la concentration." !!! Et c'est vrai. Il est vrai aussi que le destin, la vie, s'incline devant nos DÉCISIONS fermes, mais fermes. Le destin se replie devant nos décisions. J'ai vraiment aimé l'article. Je suis aussi dans une phase où je me fais bombarder rssss… Abraco !!!!

Charger plus de commentaires

Laisse ton commentaire!